La Commission de la Recherche (CR)

La Commission de la Recherche est consultée sur les orientations des politiques de recherche et sur la répartition des crédits de recherche.

Conformément aux articles 712-6 et suiv. du code de l’éducation, la Commission de la Recherche (CR) est consultée sur les orientations des politiques de recherche, de documentation scientifique et technique, ainsi que sur la répartition des crédits de recherche.

Elle propose au Conseil d’Administration :

  • la création des Unités de Recherche, des Structures Fédératives de Recherche, des Départements ;
  • les orientations des politiques de recherche, de documentation scientifique et technique ;
  • la valorisation et le transfert technologiques ;
  • l’interface avec les autres établissements d’enseignement supérieur et les organismes de recherche ;
  • son soutien financier à la recherche et aux jeunes chercheurs ;
  • l’animation et la gestion des Écoles Doctorales ;
  • la liaison entre enseignement et recherche au niveau des Masters.

Elle est consultée par ailleurs sur :

  • le profil des emplois d’enseignants-chercheurs et de chercheurs, vacants ou à créer ;
  • les programmes et contrats de recherche proposés par les divers laboratoires de l’université ;
  • les demandes d’habilitation à délivrer les diplômes nationaux ;
  • les projets de création ou de modification des diplômes d’université ;
  • le contrat d’établissement ;
  • la nomination des membres de chaque commission de spécialité et d’établissement.

Elle entend le Directeur lorsque les questions concernent directement une école, un institut, une unité ou un service commun.

L’approbation du Conseil d’Administration est obligatoire pour les décisions du Conseil Académique comportant une incidence financière.

Composition

La Commission de la Recherche (ex CS) comporte 33 membres répartis en 8 collèges :

  • Professeurs et assimilés                             10
  • Habilités à diriger des recherches           3
  • Docteurs non habilités                                  6
  • Autres enseignants et chercheurs          1
  • Ingénieurs et techniciens                             2
  • Autres personnels                                            1
  • Étudiants doctorants                                     4
  • Extérieurs                                                              6
    • 1 représentant du Conseil Régional d’Ile de France
    • 1 représentant de la Fondation de coopérative scientifique en attendant la création de l’UPsay
    • 1 représentant du « GIP Génopole »
    • 2 représentants d’organismes nationaux de recherche : CNRS et CEA
    • 1 représentant des activités économiques choisi à titre personnel proposé par le Président de l’UEVE après concertation avec le Président du CAc

Commentaire de la FSU

La loi permettait d’autres choix plus en adéquation avec le rôle de l’Université d’Evry que cette répartition faite par le conseil sortant qui révèle son absence d’ambition innovatrice !
Notons, que les liens de recherche à tisser avec le Centre Hospitalier Sud Francilien ne sont même pas prévus, toute la politique de site notamment par l’ESI est ignorée !

CR

Publicités